Lors d’un audit, certaines tâches fastidieuses de vérification des processus de paie étaient historiquement confiées aux jeunes auditeurs. Mais ces habitudes évoluent grâce à l’automatisation, qui permet d’accélérer et fiabiliser les audits.

Des initiatives d’automatisation qui peuvent venir des employés

Ainsi récemment, un jeune auditeur de PwC a saisi l’occasion de construire un modèle sur son ordinateur, pour évaluer si une note de frais étaient raisonnable et appropriée. La réaction de PwC en découvrant son initiative a été d’envoyer à son Digital Lab les outils de workflow et de visualisation utilisés par l’associé, pour évaluation et déploiement à l’ensemble des équipes d’audit. A ce jour, plus de 7500 assets numériques d’ initiatives individuelles ont été déployés au sein de PwC.

Une créativité soutenue par les technologies

Ces dernières années, les firmes d’audit ont investi massivement dans les technologies permettant le travail à distance et l’automatisation des tâches basiques. En plus de gains d’efficacité, ces investissement ont permis aux équipes de basculé en télétravail lors de la pandémie de Covid-19. Un contexte qui a stimulé la créativité, avec l’utilisation de caméras, de technologies de livestream, de drones ou encore de lunettes intelligentes pour vérifier des inventaires sans avoir à se rendre le site d’un client. Les API (Application programming interfaces) permettent également de réunir plus rapidement les données nécessaires aux audits. De l’avis des professionnels du secteur, cette automatisation renforce la qualité des audits et permet aux auditeurs de mettre leur expertise au service d’autres missions.

Un potentiel de transformation dans 4 domaines

Ces quatre domaines de l’audit peuvent particulièrement bénéficier des évolutions technologiques: l’harmonisation et la standardisation, l’évaluation initiale des risques, l’amélioration et l’approfondissement de l’analyse de données, l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Un exemple de standardisation de haut niveau est la plateforme centralisée d’audit « KPMG Clara ». Cet outil intègre les workflows d’un audit et guide l’auditeur pour qu’il suive une méthodologie correspondant aux standards. Il permet aussi d’intégrer d’autres outils pour qu’il soient utilisés en cohérence avec la méthodologie d’audit du cabinet. Une démarche également suivie par le projet « Dynamic Audit Solution » mené par l’American Institute of CPAs, CPA.com et CaseWare International, qui intègre dans un logiciel toute la méthodologie de conduite d’audit.