A mi-année, nous vous proposons un retour vers des fondamentaux de la profession comptable. Avec le défi de la comptabilité inter-entreprise, déjà complexe habituellement et aujourd’hui amplifié par le besoin de stabilité et de résilience. Les problématiques inter-entreprises sont en fait l’une des principales raisons pour lesquelles les sociétés doivent publier des retraitements des états financiers. C’est donc un domaine où l’automatisation peut amener des bénéfices rapides.

Revenir aux fondamentaux, c’est aussi optimiser un domaine classique de la profession comptable : la gestion du fonds de roulement. Une démarche qui peut s’appuyer sur le déploiement du réseau de paiement en temps réel (RTP pour Real Time Payment).

Enfin, passer en revue les processus RH et Technologiques va pouvoir servir un triple objectif pour le DAF. A la fois gagner en productivité et en qualité des données, mais aussi protéger l’entreprise des cybermenaces. En effet, dans un récent rapport sur l’évolution de la cybercriminalité, le cabinet Accenture alerte sur la menace croissante des ransomwares. Les fonctions comptables et financières sont en première ligne pour détecter et stopper ces attaques, à condition d’y avoir été formées.

Ce qui nous amène à une autre « figure imposée » pour tout professionnel : la formation. Même si elles sont passionnantes pour les initiés, les formations en comptabilité ou taxation ont rarement la réputation d’être amusantes. Mais de nouvelles méthodes de formation en e-learning rendent ces moments agréables et favorisent l’engagement des participants. Avec une approche de gamification, ces formations apprennent à détecter un « red flag » (signal d’alarme) indicateur de fraude, en résolvant une enquête policière.

Cette approche peut faire sourire. Mais prendre un peu de recul sur les urgence du moment est aussi un bon moyen de redémarrer l’année avec une nouvelle énergie.

Pour recevoir nos prochains articles, n’hésitez pas à vous abonner gratuitement à notre newsletter

Bonne lecture
BlackLine France