Le numérique, les méthodes de travail agiles, et les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont les trois principales priorités des banques. D’après un rapport de recherche Accenture publié en juin 2021, qui analyse comment les directeurs financiers naviguent entre des défis contradictoires, pour faire avancer leurs entreprises. Pour maximiser le potentiel de leurs investissements technologiques, les CFO des banques se tournent notamment vers l’automatisation.

Les CFO, têtes de pont de la digitalisation…

Dans son rapport « Breakout speed: How banking CFOs are building the new future », Accenture étudie le rôle des directeurs financiers de la banque dans le pilotage de la transformation digitale. Un pilotage qui implique une « vitesse de rupture » pour « construire le nouveau futur ». Ainsi 49% des CFO de la banque déclarent travailler déjà depuis deux ans à identifier et débloquer de la valeur, par exemple à travers le développement de nouveaux modèles d’affaires. Et 48% mettent la priorité sur le développement de produits et services. Plus que leurs pairs dans d’autres industries.

…mais ils pourraient en faire plus

Pour ces CFO, le digital est une arme afin d’augmenter l’efficacité et d’améliorer le service client. Mais ils pourraient en faire plus pour maximiser le potentiel des technologies numériques. Ainsi seuls 38% des CFO font appel au cloud pour optimiser les coûts, tandis que 26% priorisent la croissance et 20% espèrent que le cloud leur amènera des « insights » ou enseignements stratégiques. Mais l’analytique avancée est encore peut utilisée pour soutenir la croissance, par seulement 34% des CFO de banques.

Dans le domaine de l’automatisation, les CFO de banques ont fait des progrès plus notables. Ainsi, un tiers déclarent avoir amélioré leur efficacité opérationnelle grâce à l’automatisation intelligente. Et qu’ils ont joué un rôle clé dans cette démarche. D’après les recherches d’Accenture, l’analytique et l’apprentissage machine devraient à l’avenir prendre des rôles plus importants.

De nouvelles technologies appellent une digitalisation plus forte

L’essor des cryptomonnaies disrupte particulièrement le secteur bancaire. Pour faire face à ce type d’enjeux, les CFO ont donc intérêt à envisager et préparer leur nouveau rôle dans l’entreprise. A savoir leur capacité à piloter la disruption. Mais aujourd’hui plus de 72% des CFO de la banque déclarent que les systèmes de leur entreprise ne sont pas prêts à basculer dans le monde des cryptomonnaies. Soit moins que la moyenne des CFO tous secteurs confondus, dont 63% déclarent qu’ils ne sont pas prêts.