Selon la dernière étude BlackLine, la crise sanitaire aurait entraîné une baisse de la fiabilité des données comptables.

Une perte de confiance dans les données financières

Dans un climat d’incertitude et d’instabilité, les directions financières ont dû prendre des décisions rapidement pour faire face aux fluctuations des marchés. Cette crise a eu un impact sur la fiabilité des données, avec une baisse importante de la confiance des directions financières dans leurs données. Ainsi en 2018 ils étaient 98% des cadres dirigeants et responsables financiers de 7 pays dont la France à être confiants dans la précision de leurs données. Mais en 2020 ils ne sont plus de 57%, et même seulement 26% en France ! 11% des dirigeants français admettent aussi n’avoir eu aucune visibilité sur la planification de scénarios financiers et tests de résistance.

Multiplication des sources de données, télétravail et processus obsolètes

Selon Lucie Bordelais, VP régionale EMEA de BlackLine, « la multitude de sources et de systèmes a complexifié la construction de la donnée financière, surtout dans un contexte de crise, qui a vu les responsables financiers être mis sous pression pour présenter des chiffres à jour très régulièrement ». Une situation complexifiée par le télétravail ainsi que l’utilisation de tableurs lourds et de processus obsolètes.

Les technologies pour retrouver des données fiables

28% des répondants ont investi dans les nouvelles technologies, avec des solutions d’automatisation (robotique et machine learning), afin de retrouver visibilité et confiance dans leurs données. Les entreprises doivent donc revoir et transformer leurs modes de fonctionnement pour planifier et anticiper leurs prochaines actions stratégiques.