Nous nous intéressons aujourd’hui au rôle du CFO dans une intégration après fusion – acquisition. Car lorsque le directeur financier est directement impliqué dans l’identification des synergies potentielles, des possibilités de transformation et de création de valeur, ainsi que des pièges culturels, les transactions réussissent mieux. Ce qui implique que le directeur financier puisse identifier et prioriser ces tâches stratégiques créatrices de valeur, pour s’y consacrer.

Des CFO de plus en plus impliqués dans les intégrations

D’après une étude McKinsey menée auprès de plus de 200 CFO du monde entier, 39% déclarent avoir joué un rôle majeur dans la stratégie initiale de fusion, 42 % avoir participé à l’exécution de la transaction et 37 % avoir participé à l’intégration de la fusion. Dans ces trois catégories, les chiffres ont augmenté depuis les années précédentes. Plus révélateur encore, lorsque le DAF était “très impliqué” dans l’intégration de la fusion, les entreprises étaient beaucoup plus susceptibles de réaliser des synergies de coûts et de revenus égales ou supérieures aux prévisions.

Le DAF, un leader stratégique et un modèle culturel

Le succès ou l’échec de grandes intégrations et transformations d’entreprises dépendra du rôle endossé par DAF. Dans les intégrations les plus réussies, le DAF avait fait bien plus que fournir des conseils sur les synergies possibles. Dans les entreprises les plus performances, 49% des répondants ont indiqué que le DAF avait conçu la feuille de route de la transformation de l’entreprise (contre 34 % pour leurs pairs).

Le DAF a aussi souvent été considéré comme un modèle culturel. Ainsi 47% ont déclaré le directeur financier avait pris l’initiative de développer les capacités nécessaires pour soutenir l’intégration. Et 41% que le DAF avait joué un rôle déterminant pour encourager un nouvel état d’esprit et de nouvelles méthodes de travail dans le sillage de l’intégration. Notamment par l’intégration de technologies comme l’automatisation et en fédérant les équipes autour d’indicateurs de performance.

Dans les entreprises les plus performantes, le DAF assume aussi un rôle important en matière de communication. Par exemple, en fixant des objectifs de haut niveau pour l’intégration et la transformation, et en les communiquant efficacement aux publics internes et externes.