L’initiative Trust Across America (TAA), lancée par un groupe d’experts en 2009 dans le sillage de la crise financière mondiale, a étudié les entreprises les plus performantes de l’indice S&P 500. Leur objectif était d’analyser les entreprises américaines cotées les plus dignes de confiance, à l’aide d’indicateurs objectifs et quantitatifs. Notamment la prudence comptable et la stabilité financière, ainsi qu’une sélection secondaire de critères plus subjectifs, tels que les évaluations des employés et les rapports d’actualité. Il en ressort que les entreprises de qualité et dignes de confiance ont battu le S&P 500 de 30 à 50 % sur les cinq dernières années.

Des entreprises pérennes avec la culture du long terme

Parmi les meilleurs performeurs du marché, on trouve Texas Instruments (TXN) qui tire la plupart de ses revenus de la vente de puces informatiques et de semiconducteurs. L’entreprise fondée en 1951 se distingue à la fois par sa longévité et la diversité de son portefeuille de produit. Les investisseurs sont aussi rassurés par la gestion financière de l’entreprise qui privilégie une croissance à long terme de sa trésorerie disponible par action (free cashflow per share).

Autre exemple avec Ecolab (ECL), une entreprise spécialisée depuis 1923 dans le traitement des eaux. Une société dont le management est également stable puisqu’elle n’a eu que 7 PDG en près de 100 ans d’existence. Une stabilité qui a permis à l’entreprise de développer une culture interne forte orientée vers la qualité de service client.

Enfin citons l’exemple de la société Ball Corporation (BLL), le plus grand fabricant de containeurs recyclables, fondé à la fin de 18ème siècle. Ball se distingue par sa culture de la famille, de l’innovation et sa conscience environnementale. Par exemple, Ball a anticipé la nécessité écologique et commerciale d’abandonner les récipients en PET et en verre, coûteux à recycler et nuisibles à l’environnement, au profit de l’aluminium, écologique et rentable. L’entreprise adopte la valeur économique ajoutée (VAE) pour s’assurer que chaque dollar est bien dépensé. L’entreprise a également mis en place une rémunération incitative à long terme pour les employés afin de récompenser une croissance durable à long terme. Le tout supporté par une culture d’entreprise qui met en avant la liberté entrepreneuriale.

La confiance attire des investisseurs de meilleure qualité

Ces entreprises fidélisent donc des investisseurs de meilleur qualité, dont l’analyse prendra en compte l’entreprise dans sa globalité. Ces « quality shareholders » ne regardent pas que les bilans financiers mais valorisent la relation entre la confiance et la valeur à long terme. Les performances boursières de ces entreprises, et leur longévité commerciale, montrent que cultiver la confiance dans la culture d’entreprise est à la fois rentable et éthique.